Bébé massé, sommeil assuré ?

Parents, préparez-vous à découvrir le secret pour transformer le sommeil de votre bébé ! Les massages pour bébé sont un outil magique pour améliorer le sommeil de votre tout-petit (tout en renforçant le lien précieux entre vous, ce qui ne gâche rien ;-)). Dans cet article, je partage avec vous comment les massages créent des conditions optimales pour le sommeil de bébé. Lisez la suite pour faire le plein d’astuces ! Par contre je préfère vous avertir, je ne vais pas vous donner une « recette miracle » pour faire dormir bébé toute la nuit dès la sortie de la maternité 😉

I. Les conditions pour favoriser le sommeil de bébé

Avant de comprendre comment les massages favorisent le sommeil de bébé, laissez-moi vous faire un très bref point de physiologie. Voici un rappel des cycles de sommeil de bébé et de l’enfant qui grandit :

1.1. Diminuer la température corporelle de bébé

Une des choses essentielles pour favoriser l’endormissement de votre tout-petit, c’est la diminution de sa température corporelle. Selon Héloïse Junier, une température ambiante de 18-20°C est idéale pour le sommeil du bébé (Junier, 2019). Une étude soutient qu’une pièce trop chaude perturbe le sommeil et peut causer des réveils nocturnes (Kubota et al., 2018). De même qu’un enfant ou un bébé trop couvert peut avoir des difficultés d’endormissement. 

1.2. Augmenter la sécrétion de mélatonine de bébé

La mélato quoi ? La mélatonine est une hormone secrétée par la glande pinéale située dans le cerveau. Selon l’excellent livre d’Héloïse Junier (2022), la mélatonine régule le sommeil. Des recherches montrent que l’exposition à la lumière naturelle durant la journée et un environnement sombre la nuit favorisent sa production, améliorant ainsi le sommeil (Mindell et al., 2011). Moins la luminosité est forte, plus le cerveau sécrètera de mélatonine.

La production endogène de mélatonine débute après 4 mois pour un bébé né à terme. Avant l’âge de 4 mois, les bébés ne produisent pas encore de manière significative leur propre mélatonine (Kennaway, 1996). Cependant, ils bénéficient de la mélatonine maternelle transmise par le lait maternel. Une étude a montré que le lait maternel contient des niveaux variables de mélatonine tout au long de la journée, avec un pic pendant la nuit (Cubero et al., 2005). Ainsi, l’allaitement maternel, en particulier pendant la nuit, peut aider à réguler les cycles de sommeil des bébés avant qu’ils ne produisent eux-mêmes de la mélatonine.

Pour les bébés non allaités, vous pouvez : 

  • Établir une routine de sommeil : rituels avant le coucher (Mindell et al., 2006) ;
  • Exposer les bébés à la lumière naturelle la journée : régulation de l’horloge biologique. Exposer les bébés à la lumière du jour et maintenir un environnement sombre la nuit peut les aider à ajuster leur rythme circadien (Rivkees, 2003) ;
  • Les massages pour bébé : je vous en parle davantage dans le chapitre suivant.

1.3. Réduire le stress de bébé

Pour s’abandonner au sommeil, l’amygdale de bébé ne doit pas se trouver en état d’alerte. Le but est donc de réduire le taux de cortisol donc le stress de bébé afin de favoriser son endormissement.

1.4. Se sentir en confiance et en sécurité

Un environnement rassurant est crucial (Junier, 2019). Des études soulignent l’importance d’un doudou, d’une routine stable et de la proximité du bébé pour créer un sentiment de sécurité, favorisant un sommeil paisible (Teti et al., 2010).

Si le sommeil est une question qui vous interpelle, je vous invite à lire les articles que j’ai écrit à ce sujet :

Si vous avez plus de temps pour la lecture, je vous recommande aussi cet excellent livre :

et pour en savoir plus sur le sommeil :

Voyons maintenant comment les massages pour bébé interviennent au niveau du sommeil.

II. Comment le massage pour bébé respectent le sommeil et le favorise ?

Une des grandes « règles » que j’ai apprises lorsque je me suis formée aux massages pour bébé : « on ne masse pas un bébé qui dort ». Le but étant de préserver son sommeil. Voyons maintenant comment les massages favorisent-ils ce précieux sommeil.

2.1. Diminuer la température corporelle de bébé

Les massages améliorent la circulation sanguine, aidant à réguler la température corporelle du bébé (Field et al., 2010). De plus, les massages sont généralement pratiqués lorsque bébé est dévêtu ce qui peut contribuer à abaisser la température corporelle. Si en plus vous y associez un bain (mais pas trop chaud hein 😉 ), cela peut faire un duo gagnant. Encore une fois, cela dépend des bébés. Si votre bébé a du mal à réguler sa température, cela peut faire trop pour lui. Ou si bébé se fatigue rapidement. Expérimentez et vous verrez ce qui vous convient le mieux, à vous et à bébé 🙂

2.2. Augmenter la sécrétion de mélatonine de bébé

Des recherches suggèrent que les massages peuvent stimuler la production de mélatonine chez les bébés, facilitant ainsi l’endormissement (Sable et al., 2015). Une routine de massage régulière peut donc être intéressante également à ce niveau. 

2.3. Réduire le stress de bébé

Les massages libèrent de l’ocytocine, diminuant le cortisol, l’hormone du stress (Uvnäs-Moberg et al., 2019). Cette réduction du stress favorise un sommeil de meilleure qualité et plus réparateur. De plus, les hormones du bien-être sont aussi libérées chez les parents pendant les massages (Uvnäs-Moberg et al., 2015). Cette hormone favorise la relaxation et l’apaisement des parents, ce qui les aident à RA-LEN-TIR le rythme. Ralentir le rythme vous aide à mieux accompagner bébé vers le sommeil. 

2.4. Se sentir en confiance et en sécurité

Dans mes précédents articles, j’ai mis en avant les bienfaits des massages pour les bébés (et leurs parents). Je vous invite à en prendre connaissance. Vous n’imaginez pas tous les bienfaits que ces massages peuvent avoir pour vous et votre bébé/enfant. Notamment, les massages renforcent le lien parent-enfant, offrant un sentiment de sécurité (Ferber et al., 2008). Ce lien affectif favorise un environnement rassurant et propice au sommeil paisible.

un enfant qui dort après une séance de massage

III. Comment faire pour améliorer le sommeil grâce au massage pour bébé ?

3.1. Choisir le bon moment

Massez votre bébé lorsqu’il est calme et réceptif, c’est-à-dire en état d’éveil calme. Évitez les moments de faim ou de fatigue (Field et al., 2004). « Autour » du bain ou avant le coucher peuvent aussi être des moments propices. Je développe davantage ce sujet dans mon article : Comment intégrer les massages pour bébé dans votre routine. Si bébé se met à pleurer, il a probablement un autre besoin à assouvir. Ou alors peut être est-il déjà trop fatigué ? Je vous invite à observer les signes de fatigue.

3.2. Créer une ambiance relaxante

Installez-vous dans un endroit confortable, sans distractions, avec une lumière tamisée et avec ou sans musique.

3.3. Utiliser une huile adaptée

Choisissez une huile de massage naturelle, sans parfum ni allergènes, pour protéger la peau délicate du bébé. J’en parle davantage dans mon article : Les meilleurs produits pour masser bébé.

3.4. Découvrir les techniques de massage

Apprendre des mouvements de massage pour bébé, pourrait vous permettre de vous sentir à l’aise et de gagner en efficacité, tout en respectant le rythme et les réactions de votre bébé. J’ai écrit un article à ce sujet : Choisir la meilleure méthode pour apprendre à masser bébé. En définitive, vous verrez qu’en apprenant les gestes, vous n’aurez besoin que de quelques minutes pour les réaliser. Pas besoin de bloquer de nombreuses minutes de votre planning.

Ainsi grâce aux massages, le sommeil de bébé ou de votre enfant est amélioré.

IV. Un peu de mon expérience avec le massage bébé (et le sommeil)

Plusieurs mamans reviennent dans mes souvenirs : « mon bébé ne dort pas la journée », « mon bébé ne fait pas de sieste », « mon bébé fait des micro-siestes », « le sommeil ce n’est pas ça du tout » etc etc … Quelle ne fut pas leur surprise, lorsqu’à la fin du cours de massage parents-bébé, leur tout petit était endormi dans leur bras ou sur le petit matelas à langer. J’ai même une maman qui n’en revenait pas que son bébé ait dormi 3H de suite après la séance !

J’ai eu aussi de très bons retours de parents dont le bébé souffrait de colique/gaz. Les massages ont apporté un confort digestif. Ce confort digestif a apporté un confort dans le sommeil donc moins de réveils  » intempestifs « , si je puis dire. Un effet boule de neige ou un cercle vertueux.

Il y a aussi deux autres exemples qui me viennent en tête. Deux mamans qui souhaitaient faire du massage un rituel du coucher. Pour l’une, son souhait c’est réalisé car cela convenait parfaitement à bébé. L’autre a du faire ses temps de massage plutôt le matin. En effet, son bébé était davantage disponible à ce moment là. Le soir enchainer massage, bain puis tétée cela faisait  » trop  » pour lui. Le rendant agacé voire irritable. Et c’est tout l’inverse qui est recherché finalement. Je me répète beaucoup dans mes articles, mais c’est vraiment bébé qui vous montre le chemin à suivre 🙂

Conclusion

Beaucoup de paramètres entre en ligne de compte en ce qui concerne le sommeil de votre petit. Alimentation, maladie infantile, changement dans les habitudes de vie, stress, phase d’apprentissage ou de développement intense ? Cette liste n’est pas exhaustive. Par ailleurs, le sommeil est un processus EVOLUTIF. Comme ce nom l’indique, il évolue avec l’enfant (et même l’adulte). Le massage pour bébé ne pourra pas changer la physiologie de ces cycles de sommeil. En revanche, c’est un outil qui favorise la mise en place de conditions optimales et physiologiques au sommeil. C’est une nuance fondamentale à mon sens. Expérimentez et dites-moi en commentaires les améliorations dans le sommeil de votre enfant 🙂

Si cet article vous a plu, sentez-vous libre de le partager :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le bonus spécialement préparé pour vous !

Une introduction aux massages pour bébé :-)